Histoire de chasse – Dindon 2022

Autres

Partage cette histoire
Histoire de chasse - Dindon 2022

Histoire de chasse aux dindons 2022. J’ai 55 ans, j’en suis à mes débuts à la chasse. Aimant de la nature, pêcheur, randonneur, cycliste … tous les raisons sont bonnes pour me retrouver en plein air. J’ai profité de la pandémie pour suivre les formations nécessaires à la chasse (PPA) et bien sur la formation pour la chasse aux dindons sauvages. Avec l’aide des réseaux sociaux et la large contribution des spécialistes ainsi que la communauté Chasse&Pêche (Longbeards Canada, Fraternité des chasseurs, Stéphane Monette coach de chasse, Chasse&Pêche 2.0, ACP (gars de brousse) …. j’ai acquis ce que j’appelle, une expérience théorique de la chasse. Il était donc temps pour moi de mettre en pratique les notions apprises.

L’équipement: je devais dans un premier temps, basé sur l’apprentissage, m’équiper. Je ne voulais quand même pas dépenser une fortune (parce que, ça monte vite). Alors voici mes achats; fusil acheté d’un ami (20ga), équipement de Camo (tente et vêtements), Appelants 3D (un Jake et Hen), appeaux (boite hen call, ardoise et diaphragme (j’avoue que ce dernier est demeuré dans mon sac). Disons que j’ai investit environ 500 dollars.

La prospection : j’avais ciblé la région de Lanaudière (zone 15), ayant de la famille et étant d’avantage familier avec cette région. La famille avait pu observer quelques dindons à quelques endroits lors de leur déplacements. Donc, après quelques balades en voiture dans cette région j’avais ciblé quelques ‘spots’. J’ai finalement arrêté mon choix sur un site plutôt classique pour les dindons (forêt arbres matures, champs et cours d’eau). Oui, le site semblait bon mais ce qui m’a convaincu fût l’observation d’un parade de Tom pour séduire 4 femelles. J’étais alors convaincu que le ‘spot’ sera bon.

La chasse : Samedi, le 30 avril, je quitte la maison pour me rendre sur mon site de chasse. J’ai décidé d’installer ma tente la veille, se sera plus simple. Le lendemain, j’arrive à 4:45 sur le site, me rend au ‘spot’, installe mes appelants selon la stratégie imaginée et pour me donner le meilleur angle de tir. Voilà mon ‘spot’, vous pouvez voir ma tente (coin supérieur droit – Voir Photo1). Je suis à environ 25 mètres de mon JAKE.

Bien assis dans ma tente, je débute les appels 5:10, (surtout des ‘yelp’, cut et quelques ‘cluck’). Première réponses (gobbler) vers environ 5:40, j’attends quelques minutes et recommence la séquence, 5:55 autre réponse à mes appels. C’est à ce moment que le fun commence, J’entends ce que je pensais à ce moment là, quelqu’un marchant dans le bois et ce dirigeant vers moi, je n’ai pas de fenêtre sur les quatre faces de ma tente, je ne peux donc pas voir si quelqu’un vient vers moi (en bon québecois, j’ai un peu la chienne…). Le suspense n’a pas durée longtemps, voilà qu’un gros TOM sort du bois juste à quelques pouces à droite de ma tente, j’aurais pu le toucher tellement il est passé proche. Dès qu’il est sorti du bois, il s’est dirigé sur mon JAKE pour le jeté au sol.
Je vous laisse deviner le reste …. Voir Photo2

L’après : Étant un chasseur solitaire, j’ai bien entendu vécu ce moment seul. Je suis certain que vous savez de quoi je parle, quelle poussé d’adrénaline (OUF!!!!), ça m’a pris 10 minutes avant que je puisse prendre mes premières photos. Est-ce parce qu’il s’agissait d’une première pour moi? Vous saurez me le dire … Déjà hâte à l’an prochain. Voir Photo3.

Est-ce la change du débutant ou j’ai simplement su mettre en pratique les conseils lus et entendus?

Merci

Rock Morin
pêcheur et maintenant chasseur.

Name change

Changement de nom

Un nom aléatoire vous sera attribué si vous laissez ce champ vide.