oUVERTURE DU sALON CLICPLEINAIR

JOURS
HEURES
MINUTES
SECONDES
salon virtuel clicpleinair pourvoirie chasse peche
Clicpleinair.ca. 
L’entreprise innovante qui a révolutionné l’industrie du plein air avec son Salon Virtuel Clicpleinair.
salon virtuel

Clicpleinair.ca est une entreprise innovante dans l’industrie du plein air, de la chasse, de la pêche et du tourisme en hébergement insolite. 

Ils ont été les pionniers dans l’organisation d’un Salon de la pourvoirie chasse et pêche en mode virtuel en 2020, en raison de l’arrivée de la covid-19. 

Pendant 3 jours, ils ont réussi à attirer plus de 65 000 visiteurs et plus d’une centaine d’entreprises en direct sur une seule plateforme virtuelle.

Publicité gratuite sur clicpleinair

Avec Clicpleinair, les entreprises peuvent afficher leur produits/services GRATUITEMENT.

Le système de paiement se fait uniquement lorsqu’une vente est générée, et ce montant n’est pas payé à Clicpleinair, mais au membre. Faites une demande d’information ici

Cette offre de marketing innovante s’adapte parfaitement aux tendances actuelles du marché, où les entreprises cherchent des options de marketing efficaces qui ne nécessitent pas un investissement important.

Clicpleinair permet aux entreprises de tester leur marché et de voir si leur produit ou service est populaire avant de dépenser de l’argent en publicité.

 

à propos

L’entreprise québécoise est sur le point de terminer le développement d’une plateforme révolutionnaire pour l’industrie.

Cette plateforme permettra de réaliser des salons virtuels d’une qualité exceptionnelle. Clicpleinair.ca est leader dans le secteur de l’organisation de salons virtuels.

Le Salon virtuel Clicpleinair,  annoncera prochainement le lancement de cette plateforme innovante.

Les salons pour les adeptes de chasse et pêche sont un incontournable pour ces passionnés. 

Il s’agit d’une occasion unique de découvrir les dernières tendances en matière d’équipement, de rencontrer des experts du domaine et de participer à des ateliers et des démonstrations. 

Cependant, l’achalandage dans les événements en mode présentiel est en déclin. Les personnes ne veulent plus se déplacer pour se rendre dans un événement présentiel pour diverses raisons.

C’est là qu’entre en jeu le salon virtuel Clicpleinair. 

Il vient répondre à cette demande croissante en proposant une plateforme qui permet de participer à un salon en mode virtuel. 

Les participants peuvent découvrir les dernières tendances en matière d’équipement, rencontrer des experts du domaine et participer à des ateliers et des démonstrations, tout en étant confortablement installés chez eux.

L’autre avantage d’un salon virtuel Clicpleinair

Il permet de rejoindre un public plus large, même à travers le monde. 

Les participants peuvent échanger avec des personnes qui partagent leur passion pour la chasse et la pêche, indépendamment de leur emplacement géographique.

En somme, le salon virtuel Clicpleinair est une solution innovante qui répond à la demande croissante des adeptes de chasse et de pêche qui cherchent une alternative aux salons présentiels. 

Il offre l’avantage de pouvoir participer à un salon en mode virtuel, tout en étant confortablement installé chez soi, et de rejoindre un public plus large, même à travers le monde.

 

Restez à l’affut de l’annonce de cette nouvelle plateforme qui va révolutionner l’industrie du plein air.

Texte par Jean Légaré. UPF

Gestion des populations de chevreuils

Pour une expérience de chasse de qualité : Un ratio mâle/femelle équilibré et une présence importante de toutes les classes d’âge à l’intérieur de votre cheptel.

Historiquement, la gestion des populations de chevreuils, se sont appliqués à augmenter les populations en protégeant de la récolte les cerfs sans bois. Ce mode de gestion dit « traditionnel » a occasionné une explosion démographique de nos populations de chevreuils dans les années quatre-vingt-dix, au grand bonheur de l’ensemble des chasseurs québécois. Par contre, en ce début de millénaire, plusieurs chasseurs et spécialistes constatent une baisse importante de la qualité de « l’expérience de chasse ».

Malheureusement, l’ensemble des recherches nord-américaines portant sur les effets d’une gestion traditionnelle leur donne raison. Dans un cheptel où l’on surexploite les mâles de toutes les classes d’âge tout en protégeant les cerfs sans bois, les mâles matures deviennent rares ou absents et les jeunes mâles participent prématurément à la reproduction. Malgré que ces jeunes mâles puissent assurer la reproduction du cheptel, leur inexpérience et leur méconnaissance des comportements rituels résulte en un rut chaotique, peu intense et dont la durée s’avère beaucoup trop longue.

Étant donné la rigueur et souvent l’arrivée hâtive de nos hivers, ce type de rut a des conséquences dramatiques sur la qualité de notre cheptel. Dans un cheptel où des conditions naturelles prévalent, c’est-à-dire un ratio mâle/femelle équilibré et une présence de cerfs de toutes classes d’âge, les mâles matures maintiennent des rituels d’accouplement bien établis et seulement quelques mâles dominants assureront la reproduction.

Ceci permet au cheptel de maintenir un ordre social très strict et minimise les dépenses énergétiques des mâles, ce qui leur permet d’atteindre leur plein potentiel génétique.

La gestion des populations de chevreuils au Québec doit changer pour assurer une qualité de chasse à long terme.

Toi, c'Est quoi ton histoire de chasse et pêche

Afin de retrouver un comportement social normal dans un cheptel, la présence de mâles matures en quantité suffisante est indispensable. En raison de leur production de phéromones, ces mâles
jouent un rôle régulateur durant le rut. Ces sécrétions externes, qui stimulent une réponse physiologique ou comportementale chez les autres membres du cheptel, auraient une influence importante sur le déclenchement de l’œstrus des femelles.

Des études récentes menées en Caroline, au Mississipi et dans l’État de New York ont démontré qu’en présence d’un ratio et d’une structure d’âge équilibrés, la période d’accouplement peut être devancée de 10 à 30 jours. Comme ces femelles deviennent en œstrus à la bonne période de l’année, elles donneront naissance à leurs faons tôt l’année suivante, leur permettant ainsi d’atteindre leur plein développement avant leur premier hiver.

Charles Alsheimer, une autorité en matière de chevreuil, affirme que lorsque le ratio excède trois femelles par mâle mature, il s’installe chez ces derniers un stress important durant le rut. Il ajoute que lorsqu’un mâle reproducteur accouple plus de sept femelles durant la saison, sa condition physique se dégrade dramatiquement, le rendant très vulnérable en début d’hiver.

Afin d’augmenter la proportion de mâles dans leur cheptel, de plus en plus de chasseurs protègent de leur récolte les jeunes mâles d’un an et demi et les faons mâles. À elle seule, cette mesure s’avère souvent inefficace, car elle n’atténue pas le phénomène de dispersion des jeunes mâles de cette classe d’âge. Plusieurs recherches menées auprès de cheptels fortement débalancés en faveur des femelles démontrent que plus de 90 % des jeunes mâles d’un an et demi auront quitté leur territoire de naissance, les rendant alors très vulnérables durant la saison de chasse.

Dans les populations de chevreuils à forte densité, comme on en retrouve dans le sud du Québec, la récolte suffisante de femelles assure non seulement une densité optimale à l’intérieur du cheptel tout en permettant de rééquilibrer le ratio mâle/femelle, mais elle augmente aussi de façon importante la probabilité que les jeunes mâles demeurent sur le territoire de
leur naissance.

Une étude menée par Stefan Holzenbein et le Dr Larry Marchinton, en Georgie, révèle que la dispersion des jeunes mâles est grandement réduite lorsque la mère est récoltée tôt en saison. À l’âge de trente mois, 87 % des jeunes mâles non orphelins ont quitté leur territoire de naissance contre seulement 9 % de ceux
devenus orphelins.

Une autre étude, soit celle de Rosenburry, démontre que seulement 36 % des mâles d’un an et demi qui ont quitté leur lieu de naissance ont survécu à leur première saison de chasse, contre
66 % pour ceux qui y sont demeurés.

Récemment, les autorités gouvernementales ont révisé à la baisse les objectifs de population du présent plan de gestion pour plusieurs zones de chasse au Québec. Quoique cette réduction soit rendue nécessaire dans certains secteurs, les modalités de gestion axées principalement sur la récolte des mâles de toute classe d’âge qui sont toujours en vigueur ne nous permettent pas d’envisager une amélioration de la qualité de notre cheptel et, par le fait même, de la qualité de notre chasse.

Le fait d’améliorer le ratio et les différentes classes d’âge, en plus d’apporter des effets bénéfiques indéniables à notre cheptel, la gestion des populations de chevreuils permet une période d’accouplement courte, intense et synchronisée avec notre saison de chasse. L’augmentation du nombre de mâles de toute classe d’âge sur nos territoires de chasse est facilement réalisable, selon l’avis des experts.

 

En protégeant les faons mâles ainsi que les jeunes mâles jusqu’à deux ans et demi, tout en prélevant tôt en saison des femelles adultes, non seulement vous améliorerez la qualité de votre cheptel mais aussi la qualité de votre expérience de chasse.

 

N’oubliez pas que le vrai gestionnaire, c’est vous ! Il est important d’avoir une bonne Gestion des populations de chevreuils.

Consultez le site web d’Unis Pour La Faune

Gestion des populations de chevreuils

Gestion des populations de chevreuils

Name change

Changement de nom

Un nom aléatoire vous sera attribué si vous laissez ce champ vide.